Tambacounda : A la découverte de Ibrahima Aidara,un jeune leader politique de Benno Bokk Yaakaar

Partager avec vos amis
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A l’heure où beaucoup de jeunes boudent les urnes, certains n’hésitent pas à s’investir dans des partis politiques sénégalais. Ils jonglent entre études ou  job et un engagement souvent chronophage. Rencontre  avec Ibrahima Aidara un jeune militant de « Benno Bokk Yaakaar » bien décidé à faire entendre sa voix.

Enseignant, jeune leader politique…Le Président de la zone 1\A  de l’ODCAV de Tambacounda, ne s’interdit rien.

Son cursus scolaire

La  personnalité de Monsieur Aidara  s’est formée étape par étape. Au collège  Moriba Diakité  comme au lycée Mame  Cheikh Mbaye, le garçon se souvient d’un lien privilégié  avec ses professeurs.  « …premier de la classe, mon surveillant Danfakha me donna le qualificatif : « le fameux Aidara »  »   se rappelle- t-  il.

Originaire de Tambacounda, le jeune homme conclut avec facilité ses études secondaires. Il s’envole ensuite  pour Dakar à l’Université Cheikh Anta Diop .  «.. .J’intègre le lycée Mame Cheikh Mbaye où j’ai obtenu mon Bac au premier tour. C’est ainsi que les portes de l’UCAD m’étaient ouvertes pour  poursuivre des études supérieures au département de géographie ».

La mort de son père et son entrée dans l’enseignement

Lorsque la vie suit son cycle naturel, ce sont les parents qui meurent avant leurs enfants. Mais ce cours normal de l’existence ne fait pas de la mort une invitée plus désirable. Le deuil de ses parents est une étape difficile, qui laissera chaque être humain transformé pour toujours.

 Dans la douleur engendrée par la disparition de son Papa en 2008, Monsieur Aidara à éprouvé le besoin de  trouver du boulot pour « épauler » son grand frère qui avait  en charge sa famille.  « …en 2008 mon père rend l’âme j’étais obligé de quitter Dakar et rejoindre le monde du travail pour accompagner et aider mon frère Nagime qui était Professeur des maths présentement, chef bureau solde de la Douane à la Direction de la solde et qui avait en charge la famille » .

Au terme de la résolution positive du deuil de son père, l’orphelin Aidara aurait compris beaucoup de choses sur la mort et, puisqu’elles sont intimement liées, sur la vie. Devenu plus que jamais mature pour préserver  les valeurs transmises, les expériences partagées par son défunt Papa, rien ne pouvait l’arrêter. Ainsi, il décrocha en seulement deux années de service son  CAP grâce à son courage, son dynamisme .Cet « exploit », il le doit aussi à  ses collègues et  à son professeur de philosophie, Monsieur Ababacar ndiaye.

 « grâce à la formation perpétuelle incessante et inlassable de mes collègues à l’image de Alpha Oumar Diallo l’actuel directeur de kouthiaba ,la rigueur que m’imposait mon directeur Amassaide Toure,les conseils de mon inspecteur Amadou Sow accompagnés  du soutien sans faille de mon Professeur de philosophie et par la grâce divine j’ai eu mon CAP après seulement deux ans de service »

Aujourdhui, ce jeune homme  très religieux  au point de porter sur son front une marque de prosternation est devenu  et Directeur d’école et jeune leader politique aux cotes de Me Sidiki Kaba.

Jeune en politique : pourquoi Aidara s’engage-t-il ?

Il ne se passe guère de jour sans nous apporter de nouvelles attestant le rôle capital de la jeunesse dans la politique. Généralement, ceux qui ont l’intention d’assumer des rôles politiques actifs se différencient dès leur jeunesse de leurs camarades plus passifs. Plus ou moins sciemment, le militantisme politique précoce constitue une sorte d’apprentissage politique, un premier pas potentiel dans le processus de formation de la classe politique d’un pays.Et c’est qu’aurait compris Ibrahima Aidara.

«  Je suis dans le champ politique uniquement et simplement pour répondre favorablement à la demande de mes frères et sœurs Tambacoundois afin qu’ensemble que nous puissions jouer notre partition dans le développement de notre terroir » précise t-il

Selon Monsieur Aidara,la politique  repose sur la vérité ,la sincérité, l’honnêteté ,la considération et un respect mutuel entre les administrateurs et les administrés ,autrement dit entre les acteurs politiques et la population .Son slogan :  « il faut servir au lieu de se servir ».

Ce jeune inconditionnel du ministre des forces armées, Me Sidiki Kaba est bien conscient que faire de la politique quand on est jeune est une très belle école de la vie.  «  On apprend à défendre ses propres idées, mais aussi à rester à l’écoute de celles des autres ».

 Aidara : un fervent défenseur de Me Sidiki Kaba

« Confier les rênes de toutes les institutions de Tambacounda à Maître Sidiki Kaba » telle est l’ambition politique de Ibrahima  Aidara et s’explique « Le parcours de l’actuel ministre des forces armées, son carnet d’adresse, l’amour qu’il a pour  son terroir, ce qu’il fait pour  sa population, sa place ô combien importante dans le parti et dans le gouvernement peuvent constituer des preuves tangibles et irréfutables pour justifier avec fierté  mon choix  »

Le jeune Directeur d’école a connu Me Sidiki Kaba, lors des élections législatives dernières  où  selon lui le Ministre  a fait preuve d’une humilité légendaire, d’une gentillesse exceptionnelle, d’une disponibilité indescriptible à l’endroit de tout le monde »  .Il considère Me Kaba  comme une aubaine pour la jeunesse Tambacoundoise parce que « je peux vous assurer qu‘ aujourd’hui je ne dirai pas tout pas tout Tambacounda ,mais plus de 90%d e la population se sont rendues à l’évidence que Me Sidiki Kaba demeure le seul unificateur rassembleur dans le parti et dans la région qui pourrait placer le Niani le Wouly le Bundou et le Gadiaga .j’allais dire le Sénégal oriental tout entier sur les rampes de l’émergence ». Explique- t il.

Autant dire que  pour Monsieur Aidara, « c’est un honneur accompagné d’un plaisir immense de travailler avec Sidiki Kaba ».Il défend  partout et sans répit le bilan et surtout la vision politique  de son Mentor,le « Dougou Tigui » comme il aime l’appeler.

 

Voilà vous savez tout ou presque sur IBRAHIMA AIDARA ,

Il peut être suivi au quotidien sur sa page FACEBOOK

https://web.facebook.com/profile.php?id=100008719410190

 

Par  PapaMatar Thiobane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *